Lifestyle

Dresser un chat, rien de plus simple !

J’ai pris tellement de plaisir à rédiger l’article Avoir un chat : mode d’emploi que j’ai bien envie d’aborder un autre sujet qui me tient à cœur en rapport avec les chats : le dressage.

J’entends souvent dire : « un chat, ça ne se dresse pas, ça n’en fait qu’à sa tête ». Pourtant, rien n’est plus faux ! Quand on pense au dressage d’un animal, on pense souvent au dressage des chiens finalement. C’est le premier type de dressage qui vient à l’esprit. Or tous les animaux ne se dressent pas comme des chiens. C’est une chose évidente dite comme ça, mais ça ne fait pas de mal de le rappeler quand même.

Un exemple tout bête

Imaginons : vous surprenez votre chien en train de déniaper votre coussin. Vous faîtes quoi spontanément ? Vous vous ruez sur lui, et vous le gronder (pour rester polie) sévèrement. Le chien va se mettre en position « je suis désolééééé…. » (tête baissée, queue entre les pattes) et attendre que votre colère se finisse. Un chien va comprendre que ce qu’il a fait est mal, car il fera le lien entre son action et votre réaction.

Maintenant même situation, mais au lieu d’un chien, c’est un chat. Vous le surprenez en train de défoncer votre coussin, et vous vous ruez sur lui pour le gronder.
Le chat va probablement aller se carapater sous un meuble et vous risquez de ne pas le voir pendant un petit moment ! Et pour cause, un chat ne fait pas de lien net entre son action et votre réaction. Il va vous voir arriver en mode furie et il va se dire « Oh purée, l’autre il pète un câble, mieux vaut décamper !« . Non seulement votre chat va retourner déniaper le coussin à la première occasion (de préférence, quand vous aurez le dos tourné), mais en plus, il va se méfier de vous à l’avenir, car il aura vu votre capacité à devenir dingue.

Donc, oublions le dressage des chiens : c’est totalement différent du dressage des chats !

Éradiquer un comportement nuisible

Aucun doute, vous y tenez beaucoup à votre coussin et il n’est pas question que votre chat le détruise. Pas de souci !

Il vous suffit de vous dégoter un petit pistolet à eau, comme ceux pour les gosses, et de l’avoir toujours à portée de main ! Ce sera votre arme spéciale « ANTI-CONNERIE-DE-CHAT ».
Quand vous surprenez votre chat en train de s’éclater avec votre coussin… « pschitt » direct ! Une petite rafale d’eau sur les fesses par exemple (on évite les oreilles hein !!), et il va arrêter immédiatement.
S’il recommence aussi sec, de nouveau un pschitt ! Il n’y aura certainement pas besoin d’un troisième pschitt.

La grosse difficulté de l’exercice, c’est que le chat NE DOIT PAS comprendre d’où vient le pschitt. Arrosez-le un petit coup, mais faîtes vraiment comme si de rien n’était (le plus dur étant de ne pas rire en voyant sa tronche du genre « mais qu’est-ce qu’il s’est passé ??!!« ).
S’il vous voit avec le pistolet à la main, c’est fichu ! Il va falloir changer de pistolet… Il faut vraiment lui donner l’impression que la « correction », le jet d’eau, vient de nulle part (genre « punition divine pour chat divin« ). C’est très important.

Si vous y arrivez bien, pas de doute, vos coussins auront la paix éternelle ! Et ça fonctionne pour tous les comportements indésirables (manger les plantes, aller dans la douche, …).

Créer un comportement de toutes pièces

Mais dresser un chat, c’est aussi lui apprendre à faire des choses. Sans forcément en faire un animal de cirque, il peut être très pratique de lui apprendre des petits trucs simples.

Souvent, on entend des gens dire « mon chat, quand je l’appelle, il s’en fout royalement (ce vicieux)« .
Ce n’est pas contre vous. Il n’est pas sourd et aveugle. C’est juste qu’il se demande bien pourquoi il viendrait : il y gagne quoi lui ?
Si en revanche vous l’appelez à un moment où il veut des papouilles/croquettes, là il viendra : il sait qu’il a des trucs à gagner dans ce cas. Il a un intérêt à venir vers vous.

Dresser un chat, ça fonctionne comme ça. Ce n’est pas plus compliqué. On le conditionne pour qu’il pense qu’en faisant telle ou telle chose, il va gagner un truc. La stratégie de la carotte, l’appel de la récompense. Et c’est tout !

La carotte en l’occurrence, ce sont des petites friandises spéciales pour les chats. Laissez le thon au placard, et le fromage au frigo : pas question de lui donner de mauvaises habitudes ! Prenez plutôt des petites friandises du genre Catisfactions :

On les trouve à Auchan, sur, mais ça doit probablement se trouver dans les autres grandes surfaces aussi.

Elles ont plusieurs avantages : une friandise fait seulement 2 calories (oui, comme les Tic Tac). Donc, à raison d’une ou deux par jour, vous n’engraisserez pas votre chat. Elles ne sont pas très chères, et ça dure longtemps (à raison d’une à deux par jour toujours). Et bien sur, les chats adorent !!

Concrètement, comment on procède ?

Reprenons l’exemple du chat qui ne vient pas quand on l’appelle.

Prenez une petite friandise dans votre poche, attendez 3 / 4 minutes. Faîtes autre chose pendant ce temps, ne vous occupez pas du chat : c’est juste pour éviter qu’il associe trop facile la prise de la friandise avec l’exercice.
Ensuite appelez votre chat.
S’il vient, donnez-lui tout de suite la friandise.
Il ne vient pas ? Rappelez-le en lui montrant la friandise. Mais n’allez pas vers lui : c’est à lui de venir à vous ! En voyant la friandise, il devrait foncer à vous pour manger son su-sucre ! S’il ne vient pas du tout (ce qui m’étonnerait mais on ne sait jamais) : laissez tomber, vous recommencerez l’exercice plus tard.

Faites ce petit exercice une ou deux fois par jour. Je vous garantis qu’en une semaine, votre chat va répondre à tous vos appels ! 🙂

Arrêtez progressivement d’utiliser la friandise pour cet exercice. Diminuez la fréquence : ne lui donnez une friandise qu’une fois sur deux, puis une fois sur trois, jusqu’à arrêter les friandises.

Cette façon de procéder fonctionne pour tout : faire assoir le chat, faire mettre le chat dans son panier, … tout !

La seule chose à laquelle il faut faire attention, c’est de ne pas donner plus de 2 friandises à son chat par jour. C’est comme des sucreries, donc il ne faut pas en abuser.

L’avantage indirect de cette manière de dresser son chat, c’est que vous le rendrez vachement heureux. Ce n’est pas donner à tous les chats d’être choyés de la sorte ! ^^

Commenter l’article →

Advertisements

6 réflexions au sujet de « Dresser un chat, rien de plus simple ! »

  1. « punition divine pour chat divin« j’ai trop aimé cette phrase, je pense que je la ressortirais la prochaine fois que mon chat fera une bêtise !

    1. Merci pour ton passage, ton commentaire, et ton abonnement ! « punition divine pour chat divin », je trouvais que ça reflétait bien la réalité ! =D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s